Jacques Perrodeau

 

395949-2308735448198-1707277963-n.jpg

Né à Paris au pied de la butte Montmartre, Jacques y passe une enfance bercée par les airs d'opérette diffusés en boucle dans la maison familiale. Il est aussi souvent chez Emile Davor, un ami de la famille, Yougoslave, restaurateur et chanteur, en représentation permanente avec ses musiciens, guitariste, accordéoniste et violoniste. C'est le violoniste Budowinszky qui a les faveurs du petit Jacques, à qui il offrira très vite son premier violon. Jusqu'à l'âge adulte, Jacques ne lâche pas l'instrument et les duos s'enchaînent avec ses deux soeurs pianistes.

Avec l'adolescence et ses premiers émois, arrivent aussi à la maison les galettes vinyl de Brel, Aznavour, Piaf, Ferrat, Brassens et bien d'autres encore. A l'école, c'était moyen moyen, dit-il, et son Père a tôt fait de l'embaucher au sein du commerce familial. Alors, il avance, sa vie s'active, mais il perd peu à peu le contact avec son instrument. Les années passent, la chanson reste et c'est à l'occasion tant attendu d'un incident professionnel, que Jacques, sans vraiment se l'avouer, renoue avec son premier amour, la chanson. Cette fois-ci, l'élève est appliqué, il enchaîne stages, formations, répétitions, et, rapidement, on le verra sur scène avec son premier spectacle "vingt ans pour".

Puis vient l'heure du premier Album, le bien nommé « Enchanté ». Un premier opus intimiste en piano/voix dans lequel Jacques nous livre ses premières oeuvres et nous dévoile son univers sensible, riche, oscillant sans cesse entre l'émotion et le sourire. Fort de ce premier chapitre, Jacques reprends la route en direction de ce public qui à présent, vient découvrir ses chansons. Là sur scène, il fait ses armes, peaufine, polie, affine et jour après jour, l'esquisse se fait oeuvre, le décor est planté, définitivement l'histoire peut commencer.

De rencontre en rencontre, l'univers musical de Jacques s'enrichit. Celui qui a voulu se présenter à vous dans le dénuement et la vérité d'un duo piano-voix, s'ouvre à de nouveaux rythmes, de nouvelles sonorités. Le travail d'écriture s'impose à nouveau. La plume s'est acérée et sa patte s'affirme au fil des nouvelles chansons. L'interprète, se positionne, funambule sur le fil des émotions.

Ce nouvel Opus qui s'intitulera  « Paradoxal » se veut être l'avènement d'un artiste abouti, enrichi de sonorités venant des quatre coins du monde : une bulle de jazz, comme dirait l'ami Claude, s'est invitée à la fête ;  les percussions  d'afrique ou d'ailleurs, ancrent Jacques dans sa position de citoyen et d'artiste du monde dont ses chansons nous content tantôt les joies et les peines, les rires, les larmes, paradoxe toujours d'un monde où il est plus que jamais difficile d'avoir des certitudes.

Pour la réalisation de cet album, qu'il confie à l'équipe de 44dmcv, Jacques s'entoure d'une garde rapprochée d'éminents musiciens, ayant en point commun le talent bien sûr, mais également de franchir allègrement les frontières musicales avec aisance et élégance.

« Paradoxal » verra le jour au mois de mars 2010 et sera le point de départ d'une nouvelle tournée où Jacques et une grande partie des musiciens de l'album viendront vous conter les universelles et paradoxales histoires de nos vies. De nouvelles chansons, un nouveau spectacle, un nouveau son, une nouvelle décennie, alors embarquement immédiat pour le fabuleux monde de Jacques Perrodeau.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 14/11/2013